Foot/ Mondial féminin : Un baiser forcé, la Fifa suspend le Président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales

La Fédération Internationale de Football s’est finalement prononcée sur la polémique relative à un baiser forcé donné à la capitaine espagnole Jenni Hermoso à l’issue de la finale de la Coupe du monde féminine remportée par l’Espagne. La Fifa vient mettre fin à cette polémique qui défraie la chronique depuis quelques jours sur la toile.

L’instance internationale de football a suspendu purement et simplement le Président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales. La décision a été rendue publique ce samedi 26 août 2023.

« Le Président de la commission de discipline a décidé de suspendre à titre conservatoire M. Luis Rubiales de toutes les activités liées au football au niveau national et international », a notamment martelé le communiqué de la Fifa.

Il s’agit toujours, selon les précisions de la commission de discipline, d’une suspension de 90 jours en attendant que la lumière soit faite sur le sujet. L’UEFA dont le mis en cause est le vice-président a été également mise au courant sur la Fifa.

Rappelons que dès les premières heures de la polémique, le Président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales a dans un premier temps nié les faits qui lui sont reprochés. La joueuse a été menacée de poursuite judiciaire pour défendre l’honneur de son Président.

Quelques heures plus tôt, la jeune femme de 33 ans est revenue sur le sujet et a fait savoir qu’elle s’est sentie vulnérable et victime d’une agression, lorsqu’elle a été embrassée par Luis Rubiales, 46 ans lors de la remise du trophée du Mondial.

Roland Juan

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.