Coopération Burkina-Russie/ L’« African Initiative » officiellement en activité

Au Burkina, l’« African Initiative » a officiellement démarré ses activités samedi 18 novembre 2023, au palais de la culture et de la jeunesse Jean-Pierre Guingané à Ouagadougou. L’association russo-burkinabè a marqué l’évènement par une projection cinématographique dans la soirée.

Créée le 7 novembre 2023 et reconnue officiellement le 13 novembre 2023, l’« African Initiative » , qui se revendique être une association des peuples, a un bureau exécutif de 8 membres composés de Burkinabè et de Russes.

Soumaila Ayo Azenwo, le président de cette association a ainsi officiellement lancé les activités de l’« African Initiative » au travers d’un film russe dont le côté « mélodrame » implique « l’éducation, le sport, et les enfants de la rue ».

Relevant que c’est un film à l’endroit des élèves, le président de l’association soutient également son choix qui a «débuté par cette projection, parce qu’elle fait partie de l’axe de notre projet éducation, culture et sport ».

Aussi n’est-il pas fortuit que la projection relève le côté des « enfants de la rues » , une triste réalité certes qui a marqué les nations, motivant dans la coopération, des mesures communes en faveur de l’éducation des jeunes.

Pour Tanilougou Abdoul Wahab Anaitiambou, Secrétaire général (SG) à l’organisation de l’association, au regard du jeune âge de leur association, décision a été prise de mettre l’accent sur la jeunesse. 

«Nous avons mis l’accent sur la jeunesse, puisque c’est eux l’avenir. (…) nous avons voulu commencer par eux pour partager des expériences avec nos amis russes. La meilleure façon de changer les esprits, c’est de commencer avec les plus jeunes », a-t-il déclaré.

Le film dans son ensemble, retrace l’histoire d’un professeur fauché sur une route de Moscou par un couple de fiancé en voiture. Souffrant de fracture, le professeur est admis à l’hôpital. A mesure des visites à son chevet, le professeur finira par tomber amoureux de la femme du couple. Appelé par le devoir dans un établissement scolaire situé à plusieurs kilomètres de Moscou, le professeur sur le départ, a dû demander la main de sa dulcinée et doit donc revenir pour le mariage. Mais bien avant, il doit retirer son passeport confisqué et s’acheter un nouveau billet de train. La condition sera de remporter un tournoi de football qui lui est imposé. Cependant l’idée de perdre le match suivant pour former une équipe de douze enfants dit « enfants de la rue », n’aura pas les effets escomptés. De plus, une succession d’évènements imprévus vont alors survenir…

Eric K.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.