Nigeria: 85 personnes tuées dans un village bombardé par l’armée de l’air

Au moins 85 personnes ont été tués dans le bombardement accidentel d’un village de l’État de Kaduna par l’armée de l’air nigériane (NAF).

L’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) a rappelé, mardi dans un communiqué, qu’un appareil volant appartenant à la NAF a bombardé le village de Tudun Biri, dans l’État de Kaduna, dans la soirée du 3 décembre, alors que les villageois se rassemblaient pour la célébration du Mawlid.

« Le bureau régional du Nord-Ouest a appris des autorités locales que 85 corps ont été enterrés jusqu’à présent et que les opérations de recherche sont toujours en cours », précise le communiqué.

Mallam Jamalu, l’un des responsables du village de Tudun Biri, a déclaré que la plupart des morts sont des femmes et des enfants, et que plus de 50 personnes ont été blessées.

Précisant que l’état de la plupart des blessés était critique, Jamalu s’est dit inquiet par la probable augmentation du nombre de morts. L’armée a précédemment nié les faits, mais elle n’a depuis fait aucun autre commentaire.

Le gouverneur de Kaduna, Uba Sani, a déclaré que le bombardement du village était « choquant » et a demandé l’ouverture immédiate d’une enquête sur l’incident.

Le commissaire de l’État de Kaduna chargé de la sécurité intérieure et des affaires intérieures, Samuel Aruwan, a déclaré que la NAF avait bombardé « accidentellement » le village lors d’une opération de routine contre des terroristes dans l’État.

Au Nigéria, le 17 janvier 2017, un jet de la NAF avait accidentellement bombardé un camp de personnes déplacées dans l’État de Borno.

Eric K.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.