« L’aéroport de Cotonou est meilleur que celui de Lagos», affirme un touriste occidental

Un touriste américain, Nathan Lugo, a partagé ses impressions sur l’aéroport international de Cotonou Cadjehoun au Bénin, le comparant à l’aéroport international Murtala Mohammed au Nigeria.

Dans un message sur sa page Facebook, Lugo, adepte américain de l’Ifa, a souligné la supériorité de l’aéroport de Cotonou par rapport à celui de Lagos. Il a également noté qu’il n’avait pas été victime de discrimination en tant que fidèle d’Orisa à l’aéroport de Cotonou, contrairement à l’expérience vécue au MMIA de Lagos.

Je me rends à plusieurs reprises au Yorùbáland du côté de la République du Bénin depuis plusieurs années maintenant. Ma première fois, c’était en 2018. Mais c’était la première fois que je volais directement vers Cotonou, en République du Bénin, et que je volais directement depuis Cotonou, en République du Bénin.

Et, juste à titre de référence, je vole annuellement vers le Yorùbáland du côté du Nigeria via l’aéroport international Murtala Muhammed de Lagos depuis 1998… Chaque année depuis 1998 ! Cela fait 25 ans !!!

L’année dernière, j’ai traversé l’aéroport de Lagos 4 fois. Une chose que je peux dire, c’est qu’il existe des différences énormes entre l’aéroport international de Cotonou Cadjehoun et l’aéroport international Murtala Muhammed de Lagos.

L’aéroport de Cotonou est petit en comparaison. Il a également un design agréable. L’intérieur de l’aéroport est propre. Leurs salles de bains sont propres et entièrement fonctionnelles avec des distributeurs de savon et des sèche-mains. Son parking est propre.

Il n’y a pas des gens comme ceux de l’aéroport de Lagos qui essaient de vous bousculer. Le personnel était équilibré dans son attitude, professionnel et amical. À quelques pas de l’aéroport de Cotonou, il y a des bars sympas et des restaurants similaires à ce que je trouverais à Wynwood et dans d’autres régions du sud de la Floride.

De plus, en passant par la sécurité, je n’ai eu aucune impression de discrimination religieuse en tant que dévot d’Òrìṣà / oníṣẹ̀ṣe (le genre de discrimination religieuse que j’ai le plus souvent vécu à l’aéroport de Lagos).

La République du Bénin en général valorise davantage son identité culturelle et religieuse autochtone que ses voisins nigérians qui accordent un traitement préférentiel aux religions étrangères d’origine moyen-orientale.

Eric K.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.