Afrique : Les autorités du CNSP au Niger, obtiennent un fort soutien des organisations de la société civile  

Les populations du Niger se mobilisent contre toute intervention militaire. Des initiatives se succèdent pour éviter d’être surpris. C’est dans cette logique que les mouvements patriotiques au Niger lanceront dans les jours à venir, une campagne de mobilisation des volontaires pour combattre et assurer des services médicaux et logistiques.

L’initiative vise à mobiliser des dizaines de milliers de volontaires de tout le pays pour s’inscrire aux volontaires pour la défense du Niger, afin de combattre, d’aider aux soins médicaux et de fournir une logistique technique et d’ingénierie, entre autres fonctions pour soutenir le CNSP. Cette initiative vient s’ajouter à la mobilisation des organisations de la société civile, qui sont vent debout contre la politique française.

Cette campagne sera lancée à Niamey ainsi que dans les villes où les forces d’invasion pourraient entrer, comme celles près des frontières avec le Nigeria et le Bénin, deux pays qui ont déclaré qu’ils participeraient à une intervention militaire.

En prélude à la rencontre de la CEDEAO les 17 et 18 août prochain à Accra, les organisations de la société civile, lancent un ultimatum à l’organisation ouest-africaine qui a dévié sa mission, au service de la France. Selon les informations après la grande rencontre internationale, les organisations de la société civile ont décidé de s’en prendre aux populations des pays qui oseront participer à l’attaque du Niger.

La France, la cheffe de file des complots, sera la première à servir de cobayes en cas d’intervention militaire au Niger.

Isaac Bamassi 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.