Burkina-Faso: L’armée poursuit les opérations de nettoyage dans la zone de Soam

Une opération de l’armée burkinabè a frappé mercredi 27 décembre, plusieurs cibles tuant des dizaines de terroristes dans la zone de Soam, une région également infestée de terroristes.

De sources sécuritaires rapportées par l’AIB, après les frappes de Noël sur la base terroriste de Soam (près de Matiacoali, Est), l’armée a détecté, suite aux observations dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 décembre, plusieurs terroristes à motos rejoindre les abords d’une rivière non loin de Soam à l’aube.

Comme à leur habitude, les criminels se sont embusqué sous les arbres mais les frappes des vecteurs aériens les ont entièrement décimé.

L’ampleur des flammes et les fortes détonations qui ont suivi pendant une heure de temps, laissent présager qu’il s’agissait d’une base logistique.

Cependant, les malfaiteurs ont trouvé la mort dans cette opération stratégique de l’armée, qui le même jour a observé à Boulgou deux terroristes aller à la rencontre de deux autres en provenance de Soam. Quelques instants plus tard, les terroristes sont rejoints par un tricycle rempli de munitions et d’explosifs.

Les quatre malfaiteurs chargent leurs armes et montent sur le tricycle pour aller guetter la nationale numéro 4 où sont installées des unités terrestres.

Mais ils n’y arriveront pas vivant. Les salves des airs ont pulvérisé le tricycle et tous les occupants dans une gigantesque boule de feu.

Une autre frappe chirurgicale a également ciblé une soixantaine de malfaiteurs qui convergeaient autour de 17h locale, vers Soam après avoir manqué un grand arbre. L’opération a causé la mort de bon nombre d’entre eux et a ensuite permis la traque de survivants en fuite.

Eric K.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.