Burkina-Faso : Le MPSR 2  face au peuple dans une grande mobilisation

Dans le cadre des manifestations marquant la première année de pouvoir du MPSR 2 du capitaine Ibrahim Traoré, une grande mobilisation se tient le 30 septembre 2023 à Ouagadougou et Bobo ainsi que dans les autres régions du pays sur le thème « Vulgarisation des acquis réformes et perspectives du MPSR 2 ». Plusieurs activités sont prévues en vue d’échanger sur la sécurité nationale et les valeurs citoyennes.

L’heure est à la grande mobilisation le 30 septembre 2023 pour un contact direct avec la population qui a fortement contribué à la lutte populaire contre le terrorisme ces douze derniers mois.

L’occasion va également permettre de rendre hommage à cette population qui a vaillamment confié au capitaine Ibrahim Traoré les rennes du pays.

Il va s’agir de parler en général autour de la « vulgarisation des acquis réformes et perspectives du MPSR 2 ».

Jusque-là les perspectives du MPSR 2 ont contribué fortement à consolider la cohésion sociale et à faire reculer le terrorisme hors des frontières du Burkina et récemment permettre d’instituer l’Alliance des Etats du Sahel (AES) à travers une signature des trois chefs d’Etats membres.

Lors de cette mobilisation, il sera également question non seulement de terrorisme mais surtout d’appui contre les attaques.

En cela, le rôle et la place des leaders d’opinion sera déterminée afin d’élaborer les apports de chacun à l’effort de guerre.

Le Forum prendra sans doute une allure de bilan des 12 mois de pouvoir du MPSR, une occasion pour les burkinabè de s’imprégner des réalisations et appréhender les perspectives à venir pour le développement harmonieux du pays.

Il sera également important d’expliquer au peuple le bien-fondé d’une fédération du Burkina-Faso, du Mali et du Niger, qui incarne une stratégie politique du capitaine Ibrahim Traoré d’en finir définitivement avec le terrorisme dans la région du Sahel.

Après un an de pouvoir, tant d’efforts restent encore à consentir pour libérer totalement le pays des démons de la violence et mettre en route le développement tant espéré.

Les citoyens ennemis de la paix social qui affirment que rien n’a été fait ont aussi leur place dans ce forum qui promet une vulgarisation et un appel de l’actionnariat populaire pour un idéal commun.

Le développement d’un pays passe tout d’abord par la paix, le travail, l’unité, la cohésion sociale et l’entraide.

La division et l’anarchie n’ont jamais eu leur place dans le développement d’une nation. Fort de cette logique, il est prévu également à cet effet, des échanges et accompagnement des comités de veille et de développement (COVED).

Dans le cadre d’une mobilisation, il est essentiel d’avoir à l’idée le sens de l’unité et du vivre ensemble.

En cela, il est prévu dans le cadre des échanges, un appel à soutien en perspective du MPSR 2.

Pour faire face à la menace terroriste, les autorités ont besoin du concours de la population au prime abord comme l’a toujours martelé le président de la transition le capitaine Ibrahim Traoré « le peuple burkinabè ne peut compter que sur lui-même pour gagner cette bataille ».

Le forum qui va se tenir aussi dans les autres régions du pays autre qu’à Ouaga et Bobo sera l’occasion de procéder aux dons de sang pour des cas de soins aux blessés sur le front.

Enfin, un grand rassemblement national patriotique va clôturer cette journée commémorative.

Il va permettre à chaque citoyen de contribuer volontairement au soutien des veuves et orphelins des militaires tombés.

Eric

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.