Burkina-Faso: Les télévisions publiques du Burkina, du Mali et du Niger s’accordent contre le terrorisme

Dans la fièvre de la commémoration des 60 ans d’existence de la télévision nationale, l’Office de radio et télévision du Mali, les Radiodiffusions-télévisions du Burkina Faso et du Niger ont signé vendredi, une convention de partenariat. Cet accord va permettre de mener une guerre de communication contre le terrorisme.

Pour le Directeur Général de la RTB, Atéridar Galip Somé, la signature de ce partenariat au-delà du symbole, est un acte fort qui traduit la volonté des trois pays de mutualiser leurs forces, leurs intelligences et leurs énergies pour aller vers des productions de contenus qui accompagnent efficacement la dynamique en cours dans ces différents pays.

Selon lui, il s’agit également de soutenir les populations qui souffrent dans le contexte sécuritaire et humanitaire actuel de sorte à ce qu’au soir de la victoire sur le terrorisme que « nos médias aient quelque chose à revendiquer ».

Lors de la signature de convention du partenariat vendredi à Ouagadougou entre son média et les radiodiffusions-télévisions du Burkina Faso et du Niger, le Directeur général de l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), Hassane Baba Diombele a révélé que «…sur le plan de la communication. Il est donc important d’aller ensemble main dans la main pour relever le défi…».

« Nous sommes dans une situation commune de guerre. Donc, il est important de mutualiser nos efforts. Nous avons décidé de briser les chaines, de prendre notre destin à main », a-t-il encore précisé.

Aussi voit-il la nécessité que l’image de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) soit mise en place par les chefs d’Etats des trois pays au profit des trois chaînes nationales qui mutualisent leurs efforts pour aller vers une communication commune.

La convention de partenariat prévoit une collaboration dans les domaines de coproduction d’œuvres radiophoniques sonores et/ ou télévisuelles, des échanges de programmes de radiodiffusion sonore et / ou télévisuelle.

Elle prévoit aussi la mise à disposition de correspondants de presse, des échanges d’expertises et de renforcement de capacités, et un appui mutuel.

Eric K.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.