Niger : Deux nouveaux organes de la transition installés par le CNSP

Le Président de la transition au Niger, le Général Abdourahamane Tiani, a installé jeudi deux nouveaux organes de la transition.

Les autorités se dotent de nouvelles institutions dont les membres ont prêté serment devant le Président du CNSP, le Général Tiani.

La Cour d’État, dirigée par le magistrat Abdou Dan Galadima, remplace la Cour de cassation et le Conseil d’État de l’ex régime selon l’ordonnance qui organise les pouvoirs publics pendant la période de la transition.

Les deux cérémonies retransmises en direct à la télévision publique se sont déroulées à Niamey en présence des membres du gouvernement, des chefs traditionnels, de religieux et de diplomates étrangers.

La Commission de lutte contre la corruption a, quant à elle pour mission principale, le recouvrement de tous les biens publics illégalement acquis par le précédent régime. Elle est composée de magistrats, d’officiers de l’armée et de la police, ainsi que de représentants de la société civile.

Le général Tiani avait annoncé peu après sa prise de pouvoir que la transition n’excéderait pas trois ans. Il a également promis, la mise en place d’un « dialogue national ».

Eric  K. 

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.