Bénin : Lutte contre la corruption, les citoyens sont appelés à dénoncer les policiers rançonneurs

Mauvaise nouvelle pour les policiers rançonneurs au Bénin. A travers un communiqué en date du 4 septembre 2023, le directeur général de la Police républicaine a fait une mise en garde formelle contre ce phénomène qui salit l’image de la corporation qu’il gère.

Au Bénin, les policiers auteurs des actes de rançonnement ont du souci à se faire. Le Directeur général de la police, Soumaïla Yaya, a menacé de punir sévèrement tout agent qui se rendrait coupable des actes de rançonnement au préjudice de la population et ce, en dépit des multiples rappels à l’ordre.

Pour M. Yaya, ces actes de rançonnement sapent la confiance entre la population et l’Institution, remettant en cause les efforts consentis jusqu’alors pour reléguer le phénomène au rang des vieux souvenirs.  Il a sollicité donc la franche collaboration des citoyens pour mettre fin à ces agissements de certains agents en uniforme.

« La dénonciation de ces comportements est cruciale pour mettre fin à l’impunité et garantir que les responsables répondent de leurs actes », explique le directeur général de la Police républicaine du Bénin.

La lutte contre les actes de rançonnement dans le rang des policiers semble avoir la peau dure et traverse le temps, malgré les nombreuses réformes engagées. Cette lutte a véritablement pris corps en 2016 avec l’avènement du gouvernement de Patrice Talon. Le premier acte posé a été la suppression des nombreux postes de police érigés sur les voies.

Anakpan S.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.